Entre Deux* commandes à honorer

J’espère que tout le monde a profité de « son » Noël. Mine de rien les préparations de fêtes sont épuisantes pour le corps, l’esprit et le porte monnaie.

Personnellement je profite de ce moment de répit entre Noël et Nouvel An pour vous parler des observations que j’ai relevées lors de l’élaboration des bûches 2016.

Figurez vous que j’ai dû me résoudre à utiliser un produit turc ou plutôt allemand « butter vanilla »

butter vanilla
butter vanilla

pour aromatiser mes 65 bûches (vanille/chocolat). A part le sucre vanillé (même pas naturel) et quelques rares gousses de vanilles toutes ratatinées (datant la guerre 14-18 ? – La gousse de Vanille de Lidl a meilleure mine que celle là ) vendues à Metro à des prix édifiants, il n’y a rien, niet, nada, nothing à part…cette « huile ». Je ne suis pas fan même si personne ne m’a fait la remarque. Il semblerait que je sois la seule insatisfaite du lot 😳… Bizarre que les Turcs n’utilisent pas de vanille…

Puis il y a la commande de bûche : crème de marron/chocolat…J’ai mentionné dans le passé que la crème de marron « ne court pas » dans la rue ankariote aussi j’ai eu 2 pots via une gentille amie. Il est fort dommage que je n’aie pas retour concernant les 2 bûches fourrées « aux marrons » (marron/chocolat et marron/praliné) car j’ai des doutes. J’aime les marrons « naturels » j’évite personnellement la crème de marron.

La crème de marron turque est encore moins « attirante » que celle de France (et Navarre) elle me fait penser plus à une confiture 😳. J’ai essayé d’alléger la bûche en étalant le minimum vital…

crème de marrons turque
crème de marrons

Pas toujours facile de travailler à l’étranger…On va me traiter de chauvin mais pourquoi il y a plus de produits allemands, anglais, hollandais (les fromages)…que français ici. Où sont passés les marques « françaises » ?

*celle de Noël et celle d’Epiphanie (aucune commande pour le Nouvel An sans doute parce que les gens passeront leur soirée à l’extérieur)

Publicités

Mi Parcours…

Si si je suis toujours là, même si je n’alimente plus souvent mon blog.  Je continue de suivre (comme je peux) de très loin (au sens propre comme figuré) les écrits de mes bloggers préférés.

Non je n’hiverne pas mais je tiens depuis la fin de novembre une cafétéria. Je commence à m’y faire aux horaires et aux visages. Chacun apprenant turc a ses petites habitudes même si  je ne suis pas physionomiste, je finis par retenir les « préférences » des habitués.

Voici ce que je retiens de ma clientèle turque…ils boivent plus qu’ils ne mangent. La pâtisserie française est certes bien côté mais ils n’en consomment pas voir peu. Qu’ importe le prix pratiqué et la qualité proposée c’est ainsi. Les apprenants et leurs proches prennent généralement du thé (turc) et du café (filtre car je ne sais pas faire le café turc et ne désire pas de l’apprendre). Ils ne sucrent pas ou peu leur boisson alors manger une pâtisserie française c’est presque exceptionnel. Heureusement que je n’en fais pas et la viennoiserie est réservée pour le week end matin, sinon elle me serait restée sur les bras 😟. Les enfants turques mangent des cochonneries (des produits industriels apportés par les parents – car je refuse d’en proposer) mais ils boivent de l’eau. Fort heureusement ils ne ruent pas sur les sodas. Vu le nombre de fast-foods, la population urbaine turque risque d’avoir (à moins qu’il soit déjà trop tard ) les mêmes problèmes médicaux que les occidentaux (et les autres).

Maintenant il se peut que je me trompe : la situation (économique) actuellement n’arrange pas. Le temps est difficile pour tout le monde sauf pour les fortunés…

Ah les fêtes de fin d’année vont pointer leur nez, elles (pour ceux qu’ils peuvent en profiter) vont briser la morosité. Je vais me « régaler » : pâtisser 😍 des bûches ! Qu’on aime ou n’aime pas les bûches rythment avec les fêtes. Mi-décembre, j’organiserai un dimanche après midi gourmand/gustatif à, histoire de rompre la monotonie. Après je m’y collerai : honorer les éventuelles commandes de bûches (traditionnelles et entremets) et préparer les galettes de roi (je vais souffrir car « travailler » la pâte feuilletée sans laminoir il faut avoir des biceps 😬).

Je ferai un break après les fêtes surtout je pourrai dévaliser les boutiques parisiens 😎. Le mari ne va pas être content car je vais faire chauffer sa CB. Cela dit il n’a rien à dire car j’étais et suis sage comme une image. J’en ai aussi donné ma liste de cadeaux au « Père Noël »- c’est un homme très demandé par le temps qui court autant en prendre des devants 😂).

flan pâtissier/café de Paris
flan pâtissier/café de Paris*

*petit encas pour les apprenants (ou non) qui vont passer leur examen aujourd’hui à l’Institut